Kératoses Solaires

Les kératoses solaires (également appelées kératoses actiniques) se présentent sous la forme d'une ou plusieurs petites zones rouges, squameuses (sous formes d'écailles), rugueuses au toucher et persistantes. Ces lésions siègent en général sur les zones découvertes, régulièrement exposées au soleil : les mains, les avant-bras, le cou, le visage, le décolleté chez les femmes et le crâne chez les hommes. Elles touchent préférentiellement les personnes à la peau claire, et celles qui s’exposent excessivement au soleil. Les kératoses actiniques sont fréquemment diagnostiquées chez les personnes de plus de 60 ans : 19 à 24% des personnes de plus de 60 ans ont des kératoses solaires.

Si les kératoses solaires ne sont pas traitées, elles peuvent dans certains cas évoluer vers une forme particulière de cancer cutané, appelé carcinome épidermoïde cutané. Une étude a mis en évidence que 65 % des cas de carcinomes épidermoïdes cutanés se développent à partir d'une kératose actinique préexistante.


Soigner la kératose solaire :

Les principaux traitements de la kératose solaire sont :

  • Des traitements locaux sous forme de gel ou de crème,
  • La cryothérapie (traitement par le froid, à base d'azote liquide pour détruire les lésions), 
  • La photothérapie dynamique (combinaison d'une crème photosensibilisatrice et d'une source de lumière). 

Parfois c’est une combinaison de ces thérapies qui est utilisée. Le choix du traitement dépend de la localisation, du type et de l’étendue des lésions, des traitements préalables, de la préférence du patient et de l'aspect de la lésion.

LEO Pharma a mené un très large programme de développement dans le domaine des kératoses solaires. Les données d'efficacité et de tolérance du produit testé (Picato®, mébutate d'ingénol) ont été publiées en 2012 dans le NEJM (New England Journal of Medicine). En 2013, Picato® a obtenu une AMM (autorisation de mise sur le marché) dans le traitement des kératoses actiniques en 2 ou 3 jours selon la localisation. Ce produit est remboursé à 30% et disponible sur le marché français depuis février 2014.

 
Prévenir et dépister :

Il faut particulièrement se méfier des premières expositions solaires à la sortie de l'hiver. La bonne attitude consiste tout simplement à ne pas s’exposer entre 12h et 16h, à porter un chapeau à large bord, des lunettes de soleil enveloppantes et pour les plus jeunes, des vêtements anti-UV couvrants, de préférence légers et de couleur claire. Il ne faut pas oublier par ailleurs d’appliquer de la crème haute protection sur les parties découvertes. Un geste à renouveler toutes les deux heures.

De plus, il convient de se méfier des méfaits d’une exposition aux UV artificiels. Une étude de la Mayo Clinic aux Etats-Unis, a montré une forte augmentation des cancers de la peau chez les populations exposées aux UV artificiels pendant l'adolescence. Il faut limiter au maximum ce type d’exposition.

Tous les ans, se tient la journée nationale de prévention et de dépistage anonyme et gratuit des cancers de la peau. C’est une excellente occasion de faire examiner sa peau par les professionnels de santé, afin de rechercher le moindre signe de lésions suspectes, comme par exemple une kératose solaire.
 

En savoir plus :

 

 

Mis à jour le 22/07/15

 

Nous utilisons des cookies sur ce site

LEO Pharma utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous pouvez vérifier quels cookies nous utilisons, leurs actions et comment les désactiver cliquez ici.

En fermant ce message, vous acceptez notre utilisation de cookies sur ce site en accord avec notre politique de cookies, à moins que vous ne les ayez désactivés.