LEO Pharma s’associe au projet de recherche BIOMAP pour favoriser le développement de traitements personnalisés contre les maladies inflammatoires de la peau

Communiqué de presse 

Traduction française. Seule la version originale fait foi.

Ce projet de grande ampleur mené dans le cadre de l’Initiative sur les Médicaments Innovants (IMI) s’intéressera aux causes et aux mécanismes de la dermatite atopique et du psoriasis

BALLERUP (Danemark), le 11 avril 2019 : LEO Pharma, l’un des leaders mondiaux de la dermatologie médicale, et BIOMAP (Biomarkers in Atopic Dermatitis and Psoriasis) ont annoncé aujourd’hui le démarrage des activités de BIOMAP, projet de recherche financé par l’Union européenne qui a pour objectif d’améliorer la vie des patients souffrant des deux maladies inflammatoires de la peau les plus répandues. L’analyse de données obtenues auprès de plus de 50 000 patients devrait permettre de répondre à des besoins essentiels, et jusque-là insatisfaits, liés au traitement de la dermatite atopique et du psoriasis. Ce projet d’une durée de cinq ans aura ainsi un impact majeur sur la compréhension de ces maladies, sur les soins prodigués aux patients et sur les traitements futurs. LEO Pharma rejoint une équipe composée de 26 partenaires académiques, cinq partenaires industriels et cinq organisations de patients. L’Initiative sur les Médicaments Innovants (IMI) européenne et les entreprises pharmaceutiques participantes ont réuni un financement de 20,8 millions d’euros pour ce premier projet de l’IMI dédié à la dermatologie.

La dermatite atopique et le psoriasis touchent plus de 300 millions de personnes à travers le monde et sont extrêmement variables en termes d’apparition, de gravité, d’évolution au fil du temps et de réponse aux traitements. Ces maladies inflammatoires de la peau présentent également un taux de morbidité élevé et augmentent le risque de développer des pathologies associées, telles que l’arthrite et l’asthme. Elles constituent un réel fardeau pour les patients et leurs familles, mais aussi pour les soignants et les systèmes de santé. Pourtant, malgré de nombreuses années de recherche, notre compréhension de la dermatite atopique et du psoriasis est encore largement insuffisante.

Les cliniciens et chercheurs renommés de BIOMAP, qui ont désormais uni leurs forces dans le cadre d’un vaste partenariat public-privé, s’intéresseront donc aux causes et aux mécanismes de ces deux maladies. Ils analyseront pour cela la plus grande quantité de données de patients jamais étudiée et effectueront des recherches moléculaires poussées au niveau cellulaire et dans les tissus, afin d’identifier des biomarqueurs pouvant expliquer les différentes évolutions de la dermatite atopique et du psoriasis. BIOMAP s’appuiera sur les dernières avancées technologiques de la médecine translationnelle pour favoriser le développement de nouveaux traitements et améliorer la prise en charge de ces pathologies, en associant une expertise clinique, génétique et épidémiologique à des techniques récentes d’analyse moléculaire et à de nouveaux outils bioinformatiques. BIOMAP est le premier projet de l’IMI dans le secteur de la dermatologie.

« BIOMAP nous aidera à mieux comprendre les liens entre prédisposition héréditaire, facteurs environnementaux et profils moléculaires, ainsi que l’influence de chacun de ces éléments sur l’apparition et l’évolution de ces maladies », affirme Dr Witte Koopmann, co-responsable industriel du projet travaillant chez LEO Pharma.

Le Professeur Stephan Weidinger, coordinateur académique du consortium et clinicien-chercheur de l’Université de Kiel (Allemagne) réputé dans le monde entier, espère quant à lui que « la dermatite atopique et le psoriasis ne seront plus considérés comme des maladies uniques mais divisés en différentes pathologies, présentant chacune une “signature” moléculaire spécifique ».

Pour la Professeure Catherine Smith, coordinatrice académique adjointe de BIOMAP travaillant au King’s College de Londres, « les résultats obtenus dans le cadre du projet favoriseront le développement rapide de nouveaux traitements permettant de cibler les mécanismes à l’origine de ces maladies, tout en contribuant à identifier des biomarqueurs qui aideront les cliniciens à déterminer qui doit intervenir, à quel moment et de quelle façon ».

Les personnes souffrant de dermatite atopique et de psoriasis joueront aussi un rôle central dans le cadre de BIOMAP, avec la création d’un Comité consultatif de patients. Les informations, opinions et souhaits des patients seront ainsi pris en compte à chaque étape de ce vaste projet.

BIOMAP est financé par l’entreprise commune IMI2, en vertu de la convention de subvention n° 821511, et par les contributions en nature des laboratoires pharmaceutiques participants. L’entreprise commune est soutenue par le programme de recherche et d’innovation de l’Union européenne « Horizon 2020 » et par la Fédération Européenne des Industries et Associations Pharmaceutiques (EFPIA).

Une première réunion sera organisée à Londres du 10 au 12 avril 2019 pour marquer le lancement officiel des activités du projet.

Site Internet :      www.biomap-imi.eu

- Fin -

Pour plus d’informations :

EURICE - European Research and Project Office GmbH
Dr Verena Peuser
Tél. : +49 30 374415832
Adresse e-mail : v.peuser@eurice.eu

LEO Pharma A/S
Trine Juul Wengel
Tél. : +45 20732037
Adresse e-mail : tewdk@leo-pharma.com

À propos de l’IMI

L’Initiative sur les médicaments innovants (IMI) est le plus vaste partenariat public-privé européen visant à améliorer la santé à travers le développement accéléré de traitements novateurs et un meilleur accès des patients à ces derniers, en particulier dans les domaines où des besoins médicaux ou sociaux demeurent insatisfaits. L’IMI facilite la collaboration entre les principaux acteurs de la recherche médicale, incluant des universités, des membres de l’industrie pharmaceutique et d’autres secteurs, des petites et moyennes entreprises (PME), des organisations de patients et des organismes de règlementation des médicaments. Il s’agit en réalité d’un partenariat entre l’Union européenne (représentée par la Commission européenne) et l’industrie pharmaceutique européenne (représentée par l’EFPIA). Pour en savoir plus, visitez le site : www.imi.europa.eu

À propos de LEO Pharma

LEO Pharma aide les patients à avoir une peau saine. Portée par son esprit pionnier, l’entreprise est un des leaders en dermatologie médicale dotée d’un solide pipeline de R&D et d’une large gamme de traitements. Fondée en 1908, LEO Pharma appartient intégralement à la Fondation LEO. Depuis des décennies, sa recherche et son développement sont dédiés à l’amélioration des connaissances en dermatologie et à la mise au point de nouveaux de traitements de référence pour les personnes souffrant de maladies cutanées. LEO Pharma dont la maison mère est basée au Danemark compte 5 500 collaborateurs dans le monde qui aident 76 millions de patients dans 130 pays. En 2018, l’entreprise a généré un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur : www.linkedin.com/company/leo-pharma ou www.leo-pharma.com

 

 

2019-21I – Mai 2019

 

 

Nous utilisons des cookies sur ce site

LEO Pharma utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous pouvez vérifier quels cookies nous utilisons, leurs actions et comment les désactiver cliquez ici.

En fermant ce message, vous acceptez notre utilisation de cookies sur ce site en accord avec notre politique de cookies, à moins que vous ne les ayez désactivés.