LEO Science & Tech Hub et Epicore Biosystems annoncent la deuxième phase de leur partenariat

COMMUNIQUE DE PRESSE

Traduction française. Seule la version originale fait foi
 

LEO Science & Tech Hub et Epicore Biosystems annoncent la deuxième phase de leur partenariat portant sur l’exploration de l’utilisation de capteurs cutanés portables pour améliorer les schémas thérapeutiques en dermatologie

-- Le partenariat avec l’unité d’innovation en R&D basée à Boston de LEO Pharma A/S accélère le développement des capteurs électrochimiques et du patch portables Discovery d’Epicore Biosystems visant à mesurer des biomarqueurs pronostiques de la santé cutanée et de l’inflammation --

-- Une étude de preuve de concept destinée à suivre l’évolution de biomarqueurs inflammatoires dans différents sites cutanés chez des patients atteints de dermatite atopique sera menée par la Feinberg School of Medicine de l’université Northwestern (États-Unis) pour établir des valeurs de référence --

7 Novembre 2019, CAMBRIDGE, Massachusetts – LEO Science & Tech Hub, l’unité d’innovation en R&D basée à Boston de LEO Pharma A/S, a annoncé aujourd’hui le démarrage d’une nouvelle phase de la recherche sur la dermatite atopique (DA) qu’elle conduit en collaboration avec Epicore Biosystems, une spin-out du Center for Bio-Integrated Electronics de l’université Northwestern spécialisée dans les biocapteurs et les capteurs microfluidiques portables.

Le partenariat cherche à promouvoir le développement des capteurs électrochimiques et du patch Discovery portables d’Epicore visant à mesurer des biomarqueurs pronostiques de la santé cutanée et de l’inflammation. Le but est de déterminer si et comment ces marqueurs biochimiques peuvent être utilisés pour concourir aux décisions de traitement et aux cibles thérapeutiques.

La phase II de la collaboration consistera en une étude de preuve de concept chez des patients atteints de DA qui suivra l’évolution de biomarqueurs inflammatoires dans différents sites cutanés. L’étude sera menée dans le service de dermatologie de la Feinberg School of Medicine de l’université Northwestern afin d’établir des valeurs de référence. Le partenariat inclura par ailleurs les solutions de capteurs électrochimiques connectés d’Epicore pour caractériser en temps réel des biomarqueurs spécifiques à la santé cutanée et à des maladies, hors du cadre hospitalier.

« L’évaluation en temps réel des biomarqueurs inflammatoires présents dans la sueur et le liquide interstitiel repousse les frontières existantes et permettra une évaluation objective des interventions chez les personnes souffrant de DA ou d’autres maladies chroniques », a déclaré le Dr Roozbeh Ghaffari, cofondateur et directeur général d’Epicore Biosystems.

« Cette collaboration entre Epicore et LEO Science & Tech Hub représente une occasion unique de recueillir les données nécessaires à la recherche en médecine translationnelle sur le lien entre les cytokines de la sueur et l’évolution de la maladie chez les patients atteints de dermatite atopique », a ajouté Michael Sierra, vice-président de LEO Science & Tech Hub. « Les technologies non invasives peuvent nous aider à acquérir une compréhension sans précédent des maladies, ouvrant ainsi la voie à la médecine de précision dans le domaine de la dermatologie. »

Une étude initiale réalisée en collaboration avec des dermatologues de l’université Northwestern dans le but d’obtenir des données de référence grâce à la plateforme Discovery et d’en tester l’utilité clinique s’est terminée en juin 2019. L’équipe a démontré sa capacité à quantifier la concentration de cytokines cibles dans la sueur de différents sites cutanés. Cette démonstration sert de base à l’étude de phase II menée chez des patients souffrant de DA.

« Nous sommes impatients d’évaluer le patch Discovery chez des patients atopiques en collaboration avec Epicore Biosystems et LEO Science & Tech Hub. Jusqu’à présent, notre expérience du patch Discovery s’avère extrêmement positive », a expliqué le Dr Steve Xu, professeur adjoint au service de dermatologie de la Feinberg School of Medicine de l’université Northwestern. « La sueur est la nouvelle frontière du secteur de la découverte de biomarqueurs. Je suis convaincu que des signatures uniques ouvriront de nouvelles voies aux interventions précoces et au traitement de précision pour la dermatite atopique. »

Selon Jeffrey Model, cofondateur et directeur produits d’Epicore Biosystems, « La collaboration nouée avec LEO Science & Tech Hub en vue de déployer le patch Discovery dans le cadre d’études cliniques fait office de point de référence. Elle aidera à développer cette plateforme et à la mettre au service de la recherche en dermatologie et sur le microbiome cutané ».

Depuis son lancement, LEO Science & Tech Hub a établi plusieurs collaborations pour explorer des dispositifs de libération de médicaments, systèmes d’imagerie avancés, méthodes de télésurveillance et technologies axées sur les biomarqueurs à effraction minimale avec des entreprises de biotechnologie et des instituts de recherche de pointe, dont le MIT, The Karp Lab, Elektrofi et le Wellman Center for Photomedicine du Massachusetts General Hospital.

 

À propos d’Epicore Biosystems
Epicore Biosystems est une spin-out du laboratoire du professeur John Rogers du Center for Bio-Integrated Electronics de l’université Northwestern et du Simpson-Querrey Institute for Bio/Nanotechnology. Epicore Biosystems développe des capteurs fluidiques portables semblables à la peau visant à mesurer des biomarqueurs métaboliques et numériques en temps réel de manière non invasive. L’entreprise a noué des partenariats avec des sociétés du Fortune 100, le département de la Défense des États-Unis et des hôpitaux de recherche afin de perfectionner les soins personnalisés grâce à ses produits fluidiques portables. Pour de plus amples informations, consultez EpicoreBiosystems.com ou @EpicoreBio sur Twitter.

 

À propos de LEO Science & Tech Hub
LEO Science & Tech Hub est une unité d’innovation en R&D de LEO Pharma A/S se consacrant à l’identification, au développement et au financement de solutions innovantes. Fondée en 2016, elle catalyse la transformation des innovations de stade précoce en solutions permettant d’améliorer la vie des personnes souffrant de maladies cutanées. Nous mettons l’accent sur la collaboration, l’exploration d’idées d’avant-garde et l’investissement. Nous sommes un groupe d’experts scientifiques agiles ayant en commun un esprit entrepreneurial et la volonté d’aider les patients à reprendre le contrôle de leur santé en prédisant, diagnostiquant et surveillant leurs maladies. LEO Science & Tech Hub est basée à Cambridge, Massachusetts (États-Unis). Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.leo-scitech.com ou contactez-nous à l’adresse engage@leo-scitech.com, sur Twitter (@LEOscitech) ou sur LinkedIn.

 

A propos de LEO Pharma
LEO Pharma aide les patients à avoir une peau saine. Portée par son esprit pionnier, l’entreprise est un des leaders en dermatologie médicale dotée d’un solide pipeline de R&D et d’une large gamme de traitements. Fondée en 1908, LEO Pharma appartient intégralement à la Fondation LEO. Depuis des décennies, sa recherche et son développement sont dédiés à l’amélioration des connaissances en dermatologie et à la mise au point de nouveaux de traitements de référence pour les personnes souffrant de maladies cutanées. LEO Pharma dont la maison mère est basée au Danemark compte 5 500 collaborateurs dans le monde qui aident 76 millions de patients dans 130 pays. En 2018, l’entreprise a généré un chiffre d’affaires de 1,4 milliard d’euros. Pour plus d’informations sur LEO Pharma : www.leo-pharma.fr

 


Contacts

Rhonda Sciarra, LEO Science & Tech Hub
862-337-0675
RASUS@leo-pharma.com

AJ Aranyosi, PhD, Epicore Biosystems
857-529-7776
aja@epicorebiosystems.com
 

###

 

2019-72I – 12/2019

 

Pour télécharger le communiqué de presse, cliquez ici.