Résultats annuels 2018 de LEO Pharma

Traduction française. Seule la version originale fait foi.

Une année conforme aux attentes

  • Chiffre d’affaires 2018 de 10,41 milliards DKK
  • Solides progrès dans la mise en œuvre de la stratégie pour 2025
  • Renforcement du pipeline de recherche clinique innovant
  • Élargissement du portefeuille de produits établis

BALLERUP, Danemark, 28 février 2019 – LEO Pharma A/S a annoncé aujourd’hui ses résultats annuels pour 2018 et ses attentes pour 2019. 

« Nous nous sommes fixés des objectifs ambitieux pour véritablement changer la vie des personnes qui souffrent de maladies de la peau. 2018 a été une nouvelle année riche en événements pour LEO Pharma, qui nous a permis de considérablement renforcer notre position dans le domaine de la dermatologie médicale. Nous sommes ravis de présenter nos résultats 2018, qui sont satisfaisants et conformes à nos attentes. Ils nous permettront également de contribuer aux progrès scientifiques et d’offrir aux patients les avancées dont ils ont besoin », a déclaré Gitte P. Aabo, CEO et Présidente de LEO Pharma.

Le chiffre d’affaires consolidé de LEO Pharma s’est élevé à 10,41 milliards DKK en 2018, un montant similaire à celui de 2017 (10,481 milliards DKK).

Le bénéfice d’exploitation est passé de 852 millions DKK en 2017 à 1,605 milliard DKK en 2018. L’augmentation du bénéfice d’exploitation découle principalement de la décision de céder à Karo Pharma AB le portefeuille dermatologique non stratégique de LEO Pharma. Cette cession a permis d’obtenir un gain net de 1,566 milliard DKK comptabilisé comme autres bénéfices d’exploitation.

 Chiffres clés

2017

2018

Évolution en %

 Chiffre d’affaires (en milliards DKK)

10,481

10,41

-1 %

 Bénéfice d’exploitation (en milliards DKK)

0,852

1,605

88 %

 Investissements en R&D (% du chiffre 
 d’affaires)

15 %

18 %

3 %

 

Un pipeline solide et en expansion

L’augmentation des investissements en R&D en 2018, représentant 18 % du chiffre d’affaires, a permis de faire progresser le pipeline de recherche clinique de la société et d’ajouter des candidats au futur portefeuille d’innovation. En 2018, LEO Pharma a lancé sa troisième étude clinique de phase 3 sur le tralokinumab, un nouvel anticorps monoclonal pour le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère, tandis que l’étude clinique sur le delgocitinib dans la dermatite atopique et l’eczéma des mains est passée à la phase 2b.

Au quatrième trimestre 2018, le programme de développement clinique du tralokinumab a franchi une étape très importante en atteignant dans les temps l’objectif de recrutement de 369 patients pour l’étude ECZTRA 3. Le recrutement des patients est ainsi finalisé pour les trois études clés, qui sont donc en bonne voie.

ECZTRA 3 (étude n°3 sur le TRAlokinumab pour le traitement de l’ECZéma) est une étude de phase 3 randomisée et en double aveugle contre placebo visant à évaluer l’efficacité et la tolérance du tralokinumab associé à des corticostéroïdes topiques chez des adultes atteints de dermatite atopique modérée à sévère.

Avec d’autres projets à un stade plus précoce, y compris des traitements oraux, LEO Pharma dispose désormais de l’un des pipelines les plus solides au monde dans le domaine de l’eczéma. De plus, LEO Pharma a concrétisé son intention stratégique de s’attaquer aux maladies rares en s’associant à PellePharm afin de développer une solution pour le syndrome de Gorlin, une maladie pour laquelle il n’existe actuellement aucun traitement approuvé.

Un portefeuille de produits établis

Le chiffre d’affaires généré grâce au portefeuille de produits établis s’est élevé à 10,268 milliards en 2018, maintenant une certaine stabilité par rapport à 2017 (en monnaies locales). Enstilar® a gardé en 2018 sa position de principal moteur de croissance du portefeuille de produits établis, qui a connu une croissance de 95 % par rapport à 2017, atteignant 929 millions DKK contre 477 millions DKK (en monnaies locales).

Afin d’améliorer davantage la marge EBITDA du portefeuille de produits établis, LEO Pharma a cédé son portefeuille dermatologique non stratégique à Karo Pharma AB en avril 2018. Cette cession a permis de réduire significativement le nombre d’unités de stock, de simplifier la fabrication et d’améliorer les marges bénéficiaires brutes.

De plus, LEO Pharma a acquis l'unité Produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer afin de s’étendre sur des marchés spécifiques en Europe, en Asie et en Amérique latine et d’ajouter des ventes à l’organisation existante.

L’activité américaine de dermatologie sur ordonnance de Bayer a été intégrée en septembre 2018, contribuant au chiffre d’affaires 2018 à hauteur de 124 millions DKK. L’intégration complète du reste du monde est prévue pour juillet 2019.

Un portefeuille innovant

Le lancement en Europe de Kyntheum®, solution biologique de LEO Pharma contre le psoriasis et premier traitement approuvé au sein du portefeuille innovant, s’est poursuivi en 2018 suite au premier lancement en Allemagne fin 2017. Les ventes de Kyntheum® dans la région Europe+ ont généré un chiffre d’affaires de 141 millions DKK en monnaies locales.

L’Allemagne a maintenu sa position de moteur clé de chiffre d’affaires au sein du portefeuille innovant de LEO Pharma, générant 80 % du chiffre d’affaires de Kyntheum® en 2018 (112 millions DDK contre 14 millions DKK en 2017). En 2018, la région Europe+ a lancé Kyntheum® sur 10 marchés supplémentaires, y compris l’Espagne et la France. Les lancements en Italie et au Portugal sont prévus en 2019.

Les dépenses d’exploitation du portefeuille innovant se sont élevées à 1,836 milliard DKK en monnaies locales, soit une augmentation de 814 millions par rapport à 2017. Cette augmentation est principalement due aux investissements réalisés dans le tralokinumab. L’EBITDA du portefeuille s’est soldé par une perte de 1,679 milliard DKK en monnaies locales.

Résultats régionaux

Dans la région Europe+, LEO Pharma a enregistré une croissance du chiffre d’affaires net de 186 millions DKK, soit 5 % en monnaies locales, atteignant 4,302 milliards DKK. Le chiffre d’affaires a été affecté d’un montant de 397 millions DKK du fait de la cession effectuée au profit de Karo Pharma AB. L’activité psoriasis a augmenté de 17 % en monnaies locales grâce à la croissance de 179 % des ventes d’Enstilar®, qui sont passées de 234 millions DKK à 651 millions DKK grâce à des taux sans précédent de remplacement des stéroïdes.

Dans la région États-Unis, le chiffre d’affaires net a diminué de 220 millions DKK, soit 17 % en monnaies locales, atteignant 1,077 milliard DKK. Malgré cette baisse reflétant le paysage concurrentiel local et la forte pression exercée sur les prix, nous avons enregistré une bonne performance d’Enstilar®, dont les ventes ont augmenté de 11 % grâce à un programme réussi de soutien aux patients. Par ailleurs, nos activités promotionnelles ont permis d’augmenter les ventes de Picato® de 10 % aux États-Unis.

Dans la région International, le chiffre d’affaires net a augmenté de 127 millions DKK, soit 5 % en monnaies locales, atteignant 2,785 milliards DKK.

Perspectives d’avenir

En 2019, LEO Pharma poursuivra sa progression vers ses objectifs stratégiques pour 2025, impliquant d’importants investissements dans des produits innovants, l’intensification du développement du tralokinumab, la poursuite du lancement d’Enstilar® et de Kyntheum® en Europe et l’intégration du reste du portefeuille dermatologique de Bayer.

LEO Pharma anticipe une croissance du chiffre d’affaires liée principalement à l’acquisition de l’unité de dermatologie sur ordonnance de Bayer, qui aura un impact sur l’ensemble de l’exercice aux États-Unis et sur les six premiers mois dans le reste du monde. En Europe, Enstilar® et Kyntheum® contribueront également à cette tendance positive.

LEO Pharma prévoit une croissance du chiffre d’affaires annuel de 4 à 6 %, soit 10,8 à 11 milliards DKK en 2019. LEO Pharma continuera de se concentrer sur l’amélioration de la rentabilité de son portefeuille de produits établis, tout en augmentant considérablement ses dépenses en recherche et développement, y compris les dépenses liées aux études de phase 3 sur le tralokinumab et de phase 2b sur le delgocitinib. Du fait de ces dépenses, LEO Pharma anticipe une perte d’exploitation pour le Groupe LEO Pharma jusqu’à 750 millions DKK en 2019. D’autres cessions ou réductions de valeur d’investissements en R&D peuvent modifier ces perspectives.
 

LEO Pharma continuera d’investir considérablement dans des opportunités de croissance futures d’ici 2025. LEO Pharma compte financer ces investissements via à la fois des emprunts externes et des prêts aux actionnaires accordés par LEO Holding A/S.

– FIN –

 

À propos de LEO Pharma

LEO Pharma aide les patients à avoir une peau saine. Portée par son esprit pionnier, l’entreprise, un des leaders en dermatologie médicale, possède un solide portefeuille de R&D et une large gamme de traitements. Fondée en 1908, LEO Pharma appartient intégralement à la Fondation LEO. Depuis des décennies, LEO Pharma dédie sa recherche et son développement à l’amélioration des connaissances en dermatologie et la mise au point de nouveaux de traitements de référence pour les personnes souffrant de maladies cutanées. LEO Pharma dont la maison mère est basée au Danemark compte 5 500 collaborateurs au niveau mondial qui aident 76 millions de patients dans 130 pays. En 2018, l’entreprise a généré un chiffre d’affaires net de 10,41 milliards DKK. Pour en savoir plus, rendez-vous aux adresses suivantes : www.linkedin.com/company/leo-pharma ou www.leo-pharma.com

2019-10I – Mars 2019

Nous utilisons des cookies sur ce site

LEO Pharma utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Vous pouvez vérifier quels cookies nous utilisons, leurs actions et comment les désactiver cliquez ici.

En fermant ce message, vous acceptez notre utilisation de cookies sur ce site en accord avec notre politique de cookies, à moins que vous ne les ayez désactivés.