Prix Charles Grupper*

Le prix Charles Grupper vise à récompenser un article accepté ou publié lors de l'année en cours et signé par le demandeur, jeune clinicien ou chercheur de moins de 45 ans, dans le domaine de la Dermatologie, en recherche fondamentale ou en recherche clinique. Le prix Charles Grupper existe et prime des chercheurs depuis plus de 25 ans.

Les dossiers de candidature doivent être soumis à LEO Pharma pour le Prix 2022 avant le 30 juin 2022​.

Pour en savoir plus

Dossier de candidature

Statuts du Prix Grupper

* Ce prix fera l'objet d'une déclaration au Conseil de l'Ordre des médecins.


Lauréats et thèmes primés :

2021 :

  • Dr Axel Villani pour l’étude du rôle des lymphocytes T CD8 cytotoxiques dans la nécrolyse épidermique toxique publiée dans la revue Science Advances.
  • Dr Matthieu Talagas pour son travail publié dans Annals of Neurology, visant à mieux comprendre les interactions entre kératinocytes et neurones sensoriels qui ouvrent de nouvelles perspectives dans la prise en charge de la douleur et du prurit.

2020 : 

  • Florent AMATORE (CHU La Timone, Marseille) pour son travail sur l’expression du récepteur ICOS (Inducible Co-Stimulator) dans les lymphomes T cutanés épidermotropes et les applications thérapeutiques potentielles de son ciblage qui pourrait induire une inhibition des cellules tumorales
  • Clément JACQUEMIN (INSERM, Bordeaux) dont les travaux ont établi que l’augmentation du récepteur NKG2D à la surface des lymphocytes T CD8 péri-lésionnels chez le patient atteint de vitiligo était liée à l’activité de la maladie.

2019 : 

  • Dr Océane Ducharme  pour son travail intitulé « Mutations of the B-cell receptor pathway confer chemoresistance in primary cutaneous diffuse large B-cell lymphoma leg-type » dont l’objectif était d'identifier des marqueurs prédictifs de réponse à une polychimiothérapie associée à un anticorps monoclonal chez les patients atteints de lymphome B cutané primitif diffus à grandes cellules de type jambe (LBCGC-MI). 
  • Dr Beatriz Germán Falcón pour son travail intitulé « Disrupting the IL-36 and IL-23/IL-17 loop underlies the efficacy of calcipotriol and corticosteroid therapy for psoriasis ». L’étude avait pour but d'investiguer le mécanisme par lequel un analogue de la vitamine D, seul ou en association avec les corticostéroïdes, régule l'axe inflammatoire IL-23/I L-17 dans le psoriasis, avec pour but utile de contribuer à l’élaboration de traitements sûrs, plus efficaces et mieux ciblés.

2018 : 

  • Dr Adèle de Masson pour son travail intitulé « identification des patients atteints  de mycosis fongoïde agressif au stade précoce par séquençage haut débit du gène TCRβ dans la peau.
  • Dr David Gilot pour son travail intitulé « élaboration et efficacité d’un nouvel anti-cancéreux à partir d’un mécanisme oncogénique inédit dans le cancer : application au mélanome métastatique ».

2017 :  

  • Dr Meriem RIANI de l'UFR de médecine de Reims sur l'évolution de la pemphigoïde bulleuse associée à la sécrétion de la MMP-9 induite par CXCL10 à partir des monocytes et des neutrophiles, mais pas des lymphocytes.
  • Dr Laurent REBER de l'Institut Pasteur à Paris sur l'identification d'un rôle protecteur des mastocytes lors de réactions d'hypersensibilité de contact. 

2016 : 

  • Dr Laëtitia GORISSE laboratoire de Biochimie Médicale et Biologie Moléculaire du CHU de Reims sur la carbamylation des protéines : marqueur général de vieillissement.
    « Un des résultat majeur de notre étude est que l'accumulation des protéines carbamylées dans la peau est d'autant plus rapide que la durée de vie de l’espèce est courte. Ainsi, l'intensité de la carbamylation semble inversement liée à la longévité. » 
  • Dr Roxana KHAZEN CHU Purpan à Toulouse sur la sécrétion des lysosomes de cellules de mélanome neutralise la cytotoxicité des CTL à la synapse lytique. 
    « Notre hypothèse est que l'efficacité limitée des CTL dans leur combat contre les tumeurs est le résultat d'une balance défavorable entre la capacité des CTL à tuer les tumeurs et une résistance tumorale intrinsèque à l'activité cytolytique des CTL. »

2015 :

  • Dr Estelle Marion pour son travail sur "Mycobacterial Toxin Induces Analgesia in Buruli Ulcer by Targeting the Angiotensin Pathways"
    "Nous avons étudié l'action de la mycolacone, toxine de M.ulcerans, sur les neurones expliquant l'hypoesthésie des lésions de l'ulcère de Buruli et ouvrant de nouvelles perspectives pour le développement de nouveaux candidats antidouleur".
  • Dr Nicolas Fazilleau pour son étude sur "Peripheral and local human papillomavirus 16-specific CD8+ T-Cell expansions characterize erosive oral lichen planus"
    "Le lichen plan érosif muqueux (LPEM) est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire s'active anormalement contre les cellules des muqueuses. Les études dirigées par Nicolas Fazilleau apportent aujourd'hui la preuve que les cellules immunitaires impliquées dans le LPEM sont les mêmes que celles qui sont activées en réaction à une infection par le papillomavirus humain (de type HPV-16), ce qui indiquerait un lien entre la maladie et le HPV. Ces résultats sont publiés dans la revue Journal of Investigative Dermatology."  

2014 :

  • Dr. Caroline Gaudy-Marqueste pour son article "Initial metastatic kinetics is the best prognostic indicator in stage IV metastatic melanoma."
    “L’objectif de ce travail était de calculer la cinétique de croissance de la masse tumorale et d’étudier sa valeur pronostique dans une cohorte de patients atteints d’un mélanome métastatique”. 
  • Dr. Lise Boussemart pour son article "elF4F is a nexus of resistance to anti-BRAF and anti-MEK cancer therapie."
    “Mon travail a permis d’identifier un nouveau marqueur de réponse aux nouvelles thérapies ciblées du mélanome, ainsi qu’une nouvelle cible potentielle dans les tumeurs, contre laquelle des inhibiteurs spécifiques pourraient être combinés aux thérapies déjà existantes». 

2013 :

  •  Un canal ionique qui protège la peau contre les escarres.
  •  Interaction entre mastocytes et lymphocytes T humains dans la production d'interleukine 22 et interféron gamma inflammatoires.

2012 :

  •  Interleukin-36-Receptor Antagonist Deficiency and Generalized Pustular Psoriasis.
  • Human Epidermal Langerhans Cells Maintain Immune Homeostasis in skin by activating skin resident regulatory T Cells.
     

2011 :

  • GENiusVac, une stratégie vaccinale anti-tumorale innovante basée sur des cellules dentritiques plasmocytoïdes (pDCs) allogéniques.
  • Etude de phase II de l'administration de cetuximale en monothérapie, en première ligne de traitement chez des patients ayant un carcinome épidermoïde inopérable.


2010 :

  • Rôle des mutations de c-kit dans la transformation des mélanocytes et implications thérapeutiques.
  • Cartographie et spécialisation fonctionnelle des cellules dendritiques de la peau.

 

2022/27I -04/2022